NagaSkaki - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

NagaSkaki


Je croyais avoir fait le tour de tous les programmes freeware avec interface et moteur intégré. J'en ai testé beaucoup pour n'en retenir que les meilleurs, une petite dizaine. Mais l'un d'eux m'avait échappé : NagaSkaki. Un  bon programme avec une interface bien conçue et un bon petit moteur, assez fort (2300 Elo), programmable (11 paramètres) et déjà accompagné d'une dizaine de personnalités...



Le grand intérêt de NagaSkaki réside d'abord dans le fait qu'il a été un des premiers moteurs freeware offrant la possibilité de programmer de nouvelles personnalités. Le nombre de critères est modeste : 11 en tout, donc 10 agissent sur la fonction d'évaluation. Pas assez pour imiter avec précision tel ou tel style de jeu ; mais assez pour créer des personnalités bien typées.  
L'un des critères, "Blunder factor", ou "facteur de gaffe" permet d'ajouter aléatoirement plus ou moins de "flou" dans le jeu du moteur, moyen efficace de simuler avec réalisme des joueurs faibles. NagaSkaki sera ainsi un bon partenaire d'entraînement pour les joueurs scolaires ou les joueurs de club débutants.
Le programme est livré avec 10 personnalités différentes, de force variant entre 1400 Elo et la force maximale du moteur.


Une interface d'aspect quelconque mais bien conçue...

L'interface comporte tous ce qui est nécessaire à un programme de bon niveau : sauvegarde de parties et de position, avant/arrière de n coups, autojeux, affichage de la réflexion du moteur, des pièces capturées, des coups possibles, du dernier coup joué, horloge, réglage précis du temps de la partie, y compris du temps additionnel, mode édition… La bibliothèque d'ouvertures interne est dotée d'une fonction d'auto-apprentissage et le moteur gère la pondération.
Côté aspect visuel, il y a mieux, mais nous avons droit à une petite collection d'échiquiers et de pièces…


Téléchargement et installation

On trouve le programme dans sa dernière version (la 5.12) sur plusieurs sites :

Télécharger NagaSkaki sur l'espace WebArchive de l'auteur ?
Télécharger NagaSkaki sur Malavida ?
Télécharger NagaSkaki sur MajorGeek ?

Vous obtenez une archive qu'il suffit de décompresser à un endroit quelconque de votre disque dur ou sur une clef USB. C'est une application portable : créez sur votre bureau un raccourci vers le fichier "NagaSkaki.exe" pour lancer l'application.


Comment l'utiliser ?


Les fonctions de NagaSkaki sont complètes et des plus classiques. Bien que les menus soient en anglais, on s'en accommode facilement.  Voici une traduction commentée de l'aide interne du programme passant en revue les menus de l'interface :

Menu File

Load Game (Ctrl+O) : ouvre une partie d'échecs au format PGN
Load Position : charge une position au format FEN
Paste Position from Clipboard (Ctrl+V) : affiche sur le plateau une position au format FEN contenue dans le presse-papier. Cette position peut provenir par exemple d'un autre logiciel.
Setup Board : permet d'accéder à l'éditeur de positions.  Lequel n'est pas fameux. Il ne gère notamment pas la situation du roque.  Pour en sortir : "File -> Exit Position Setup"
Clear Board : vide l'échiquier, en mode "Setup Board"
Save Game (Ctrl+S) : sauvegarde automatique de la partie au format PGN dans le dossier du programme sous les noms "game1.pgn", "game2.pgn", etc.
Save Game As : sauvegarde au format PGN où vous voulez, avec le nom que vous voulez ; en prime vous pouvez renseignez les champs de l'en-tête du PGN : événement, date, lieu, round, nom des joueurs, résultat.
Save Position : sauvegarde la position courante sur l'ordinateur au format FEN.
Exit : quitter le programme

Menu Game

New Game... : démarrer une nouvelle partie. Pensez auparavant à choisir votre adversaire et le niveau ou le type de partie. Sans quoi ce sont les paramètres fixés auparavant qui s'appliquent.
Go to start the game : déplacement vers la position de départ de la partie courante.
Go to End of Game : déplacement vers la position finale de la partie courante.
Move (Ctrl+M) : force l'ordinateur à jouer à votre place.
Stop Thinking (Ctrl+T) : stoppe la réflexion de l'ordinateur et l'oblige à jouer immédiatement.
Undo Move (Ctrl+Z) : annule le(s) dernier(s) mouvement(s)
Redo Move (Ctrl+R) : rétablit le(s) derniers(s) mouvement(s)
Autoplay (Ctrl+A): l'ordinateur joue contre lui-même.

Menu View

Depuis ce menu vous choisissez les fenêtres et les éléments que vous voulez voir s'afficher ou disparaitre de  l'interface : fenêtre de réflexion du moteur (Think), dernier mouvement joué sous la forme d'un filet orange et noir (Last Move), horloge (Clock), choix de la ligne de jeu du moteur (Principal Variation) et pièces capturées (Captured pieces).


Interface aménagée pour un aspect plus compact...

Menu Level

Ici on choisit l'adversaire que l'on veut affronter et l'on crée éventuellement de nouvelles personnalités.

Choose personality : ouvre le menu d'édition de personnalités. On peut se contenter de choisir l'une des 10 personnalités préprogrammées. Mais il est possible aussi d'ici de créer de nouvelles personnalités. Voir plus bas : "Création de personnalités"
Setup Clock : ouvre le menu de sélection des conditions de temps, qui comporte trois onglets. L'onglet actif conditionne toute nouvelle partie.

Onglet "Seconds/Move" : fixe la durée de réflexion du moteur en seconde (une seconde par défaut)
Onglet "Blitz" : fixe les conditions de temps d'une partie blitz. Par défaut : une minute par partie, avec une seconde de temps additionnel.
Onglet "Tournament" :   fixe les conditions de temps d'une partie de type tournoi. Par défaut 40 coups en 90 minutes, plus 15 minutes pour les autres mouvements.
A noter : si vous saisissez "0" pour les coups restants, le contrôle de temps se répète.

Infinite Time : le moteur continue à réfléchir jusqu'à ce que vous lui donniez l'ordre d'arrêter.
Human vs Human : désactivation du moteur de réflexion.

Menu Board

Ici est choisi l'apparence de l'interface.

➤Set de couleurs de l'échiquier parmi six
➤Jeu de pièces parmi cinq
➤Choix de la couleur du jeu de caractères (Font colour) et du fond (Background colour).



➤Affichage des coordonnées ou pas
➤Affichage du dernier coup joué ou pas - sous forme d'un filet orange et noir (Show moved piece)
➤Affichage des différents coups possibles pour une pièce sous forme de filets oranges et noirs  (Show possible moves)
➤Retourner l'échiquier ou Ctrl B (Swap side)



Plateau et pièces sont des images au format bmp, qu'on trouve dans le répertoire "images" du programme. Il est très facile de les modifier.

Menu Options

Sounds : jouer les sons ou pas
Use opening book : utiliser ou non la bibliothèque d'ouvertures.
Use hash table : utiliser ou non la table de hachage. Il n'y a aucun intérêt à la désactiver, à moins de vouloir réduire fortement la force du moteur..
Ponder : utiliser ou non la pondération. Ne pas oublier que la pondération est susceptible d'augmenter fortement le niveau du moteur.
Enable book learning : activer ou désactiver le mode d'apprentissage des ouvertures. Lorsque cette option est activée, NagaSkaki se souviendra des ouvertures des parties qu'il a perdues ou gagnées. Dans les parties futures, il jouera plus fréquemment les ouvertures qui ont un pourcentage de victoires plus élevé et moins fréquemment les ouvertures avec un faible pourcentage de victoires.
Enable Resigning : si cette option est activée, le moteur abandonnera avant la fin de la partie dans le cas où sa position serait désespérée. Dans le cas contraire, il ira jusqu'au bout, quelle que soit sa situation.
Hash Table : choix de la taille de la table de hachage (4, 8, 16 et 32 Mo ou choix spécifique). A noter : pour faire jouer le moteur à son niveau maximum, il est conseillé d'augmenter la valeur (à 64 ou, mieux, 128 Mo), si l'on dispose d'au moins 4 Mo de mémoire vive.

A noter : chaque fois que vous effectuez une modification depuis l'interface, les changements s'inscrivent dans un fichier d'initialisation appelé "NagaSkaki.ini". Il se trouve à la racine du répertoire du programme et il peut-être édité manuellement avec le bloc-note de Windows.

Création de personnalités

Le développement de NagaSkaki a commencé en 2002. Fournir avec le moteur un module de création de personnalités était à l'époque une belle nouveauté, vue seulement sur les programmes du commerce comme Chessmaster ou Power Chess.


Module de création de personnalités


Pour changer d'adversaire : menu "Level" > "Choose personality". L'éditeur s'ouvre et c'est également d'ici que l'on peut en créer de nouveaux. Il suffit de cliquer sur le bouton "New", de donner un nom à votre création  et de changer les valeurs inscrites dans les champs (qui sont au départ ceux de la personnalité NagaSkaki).

Vous pouvez donner un visage à votre joueur en créant une petite image de 150 x 150 pixels et en collant dedans une tête récupérée par exemple sur un clipart.  Sauvegardée au format jpg dans le répertoire "personnalities" du dossier "images", elle devra porter exactement le même nom que votre personnalité. Elle s'affichera alors automatiquement lorsque vous voudrez sélectionner le nouveau joueur.

Pour terminer l'édition du profil, on clique sur "Ok" mais tout changement ne sera pris en compte qu'à la fermeture du programme SI vous avez répondu "YES" à la question "Save settings ?"


Les paramètres à régler

Malheureusement, l'auteur ne donne pas toutes les indications nécessaires pour déterminer ce qu'il se passe lorsque l'on modifie certains paramètres. Voyons un peu ce qu'il en est :

Poids des pièces

Les cinq premiers paramètres concernent le poids des pièces.
Pawnvalue (pions) à 100 par défaut
Knightvalue (cavaliers), à 310 par défaut
Bishopvalue (fous) à 320 par défaut
Rookvalue (tours) à 500 par défaut
Queenvalue (reine) à 1000 par défaut.  
Ce sont les valeurs moyennes classiques retenues pour situer le poids des pièces les unes par rapport aux autres. Les changer va influer sur le comportement du moteur. Une personnalité défensive et positionnelle va attribuer par exemple plus de valeur aux pions et aux cavaliers. Une personnalité très offensive, moins soucieuse de la qualité de sa position, sera au contraire tentée de réduire la valeur des pions et des cavaliers et de majorer la valeur de la reine et des tours.
Majorer fortement une pièce va conduire le moteur à manifester une préférence pour certaines pièces. Il tentera alors de les conserver aussi longtemps que possible et les utilisera davantage.
Il manque un paramètre analogue au "material" de Rodent, qui pourrait minorer ou majorer ensemble toutes les valeurs, traduction d'un matérialisme plus ou moins important. On peut toutefois obtenir un effet analogue en réglant le poids relatif des pièces puis en majorant ou minorant d'un même pourcentage la valeur de toutes les pièces. Majorer toutes les pièces devrait conduire le moteur à un comportement matérialiste et à une certaine réticence à procéder à des échanges de pièces. Minorer toutes les pièces devrait produire l'inverse.
Si l'on veut garder un niveau de force élevé et un jeu logique et naturel, les changements par rapport aux valeurs standard ne doivent pas être trop importants. Des majorations ou minorations importantes vont faire chuter fortement le jeu du moteur mais aussi sa qualité. Je dirai, un peu au pifomètre :
Entre -20 et +40 pour les pions
Entre -50 et +50 pour les cavaliers et les fous
Entre -80 et +80 pour les tours
Entre -150 et +150 pour la reine
Les valeurs négatives sont impossibles. Des valeurs nulles ou très faibles sont possibles mais évidemment pas du tout recommandées même pour simuler un joueur faible.

Grands traits de la personnalité

Les quatre paramètres suivants vont déterminer les grands traits de la personnalité. Les valeurs proposées s'échelonnent entre -500 et +1000 mais il est évident que c'est beaucoup trop !

Positional : valeur attachée au souci de conserver une bonne position. Une valeur élevée va pousser le moteur à conserver au maximum la qualité de sa position, avec une solide structure de pions évitant les pions isolés, arriérés ou doublés. Par défaut : 100.
Augmenter ce paramètre va donner au moteur un jeu plus serré, mais aussi plus prudent et moins offensif. Le diminuer va favoriser un style de jeu plus offensif.
Des valeurs à peu près crédibles devraient se situer entre 40 et 180

Mobility : valeur attachée à la liberté de mouvement pour ses propres pièces et celles de l'ennemi. Par défaut: 100.
Si l'on choisit une valeur élevée, le moteur va privilégier les positions qui majorent le nombre de mouvements disponibles. A priori, augmenter la mobilité devrait rendre le moteur plus agile et plus offensif. La réduire sera plus adapté à une personnalité défensive avançant avec lenteur. A vérifier !
Valeurs recommandées ? Disons entre 40 et 180 encore...

Kingsafety : sécurité du roi. Par défaut: 100.
L'augmentation de cette valeur rendra non seulement la personnalité plus prudente avec son propre roi, mais incitera aussi le moteur à davantage d'agressivité vis-à-vis du roi de l'adversaire. C'est du moins ce qu'indique l'auteur. Cela paraît quelque peu contradictoire. A tester !
Je n'ai pas vraiment d'idée sur un éventail de valeurs crédible. Néo, perso de niveau 5, affiche un Kingsafety à… 600 ! Pour les quatre personnages les plus forts, la valeur s'échelonne entre 40 et 250. Les personnalités positionnelles semblent avoir un Kingsafety plutôt bas.

Passed pawn : valeur attachée à l'attention portée aux pions passés. Par défaut: 100. Augmenter pour les personnalités offensives et tactiques, diminuer pour les personnalités défensives et positionnelles.
Éventail de valeur à conseiller ? Entre 70 et 160...


Blunder factor : amoindrir le jeu du moteur

Blunder factor, ou "facteur de gaffe", agit sur le jeu du moteur en sélectionnant aléatoirement un mouvement que l'évaluation devrait considérer comme mauvais. Autrement dit, si Blunder est à plus de zéro, le jeu est dégradé aléatoirement d'un facteur qui dépend de la valeur choisie. Un blunder de 50 ne se traduira que par une gaffe de temps à autre. Au dessus de 200 la dégradation du jeu devient significative et le Elo s'en ressent fortement.  Le Dr Félix, avant dernier joueur en termes de force, a le blunder le plus élevé des personnalités préprogrammées: 800.
Le facteur de gaffe est un bon moyen de simuler avec réalisme des joueurs faibles ou moyens, ce que les moteurs ne savent bien faire en général.


Playing speed

Playing speed est un paramètre qui règle la manière dont le moteur va gérer la pression du temps. Il permet d'adapter les joueurs à un type d'épreuve. Valeur par défaut: 100.
Playing speed n'intervient pas dans l'évaluation mais le réglage choisi est susceptible d'agir indirectement sur la qualité du jeu. En effet, si l'on choisit une valeur très faible, la personnalité jouera très vite mais perdra beaucoup en force. Une valeur supérieure à 100 mettra moins le moteur sous la pression du temps ; il jouera mieux les parties longues, notamment dans la première moitié du jeu, mais risque de se retrouver à court de temps dans la seconde moitié de la partie lors de parties rapides, blitz et bullet.
Directive d'utilisation : Il y a un équilibre à trouver en fonction de ce que l'on veut obtenir. Si vous voulez spécialiser un joueur dans les parties rapides ou très rapides, abaisser Playing speed en dessous de 60 est un choix raisonnable. Il faut éviter de choisir une valeur trop faible qui rendra le moteur faible et une valeur trop forte qui le fera perdre au temps.
Je ne pense pas qu'il soit utile de descendre en dessous de 10, même pour un joueur de bullet.
A 100 ou plus, on privilégie un joueur de parties de tournoi. Le mieux est d'adapter la valeur de Playing Speed en fonction du type de partie jouée par le moteur : plus la partie est rapide, plus la valeur sera réduite - et inversement.

P.S.  : en faisant jouer un tournoi de parties blitz avec Arena entre NagaSkaki et la personnalité standard, chacun avec un Playing Speed de 100, j'ai eu la surprise de constater qu'Arena classait deux parties sur quatre sans résultat, pour cause d'anomalies dans la gestion du temps par les moteurs.


Style du moteur

Même si NagaSkaki peut revêtir des styles de jeu très variables, il est plus doué pour simuler les joueurs défensifs et attentistes. Ce n'est pas un moteur aussi polyvalent que Rodent ou ProDeo. J'ai créé pour Naga deux profils, l'un avec des paramètres positionnels (attention renforcée à la position, poids des pièces alourdi, forte valorisation des pions, faible mobilité et faible attention aux pions passés) et l'autre avec des paramètres offensifs (faible intérêt pour la qualité de la position, forte mobilité, Kingsafety élevé et forte attention aux pions passés, valeur atténuée des pièces - mais moins pour la reine).
Un tournoi de 10 parties de 15 minutes organisé avec Arena pour ces deux personnalités montre une nette prédominance du profil défensif sur le profil offensif : 6 jeux gagnés, 4 nuls.


Le même tournoi entre la personnalité standard et Naga défensif termine par une stricte égalité: 2 jeux gagnés, 2 jeux perdus, 6 jeux nuls. Scénario proche pour un tournoi de 10 parties entre la personnalité NagaSkaki et la personnaité standard : 4 jeux gagnés, 4 jeux perdus, 2 nuls.

Pour info, les profils Naga défensif et Naga offensive (avec variation par rapport à la valeur standard) :


Défensif

PawnValue=140 ; + 40
KnightValue=330 ; +20
BishopValue=350 ; +30
RookValue=600 ; +100
QueenValue=1200 ; +200
Positional=160 ; +60
Kingsafety=100
Passed=80 ; -20
Mobility=80 ; -20
Blunder=0
Speed=100

Offensive

PawnValue=90 ; -10
KnightValue=280 ; -30
BishopValue=300 ; -50
RookValue=480 ; -120
QueenValue=950 ; -50
Positional=70 ; -30
Kingsafety=160 ; +60
Passed=120 ; +20
Mobility=180 ; +80
Blunder=0
Speed=100

Personnalités préprogrammées

Elles sont au nombre de 10 :

NagaSkaki, environ 2300 Elo, Zara,  environ 2280 Elo, Pete Damn, 2120 Elo, Joan, 2075 Elo, Néo, 2065 Elo, Raspoutin, 2050 Elo, Claire, 1880 Elo, Téméraire, 1825 Elo, Dr Felix, 1600 Elo et enfin Mis Molly, 1470 Elo.

Aucune de ces personnalités n'utilise les paramètres considérés comme standard par l'auteur, même pas NagaSkaki, la personnalité par défaut, qui s'en éloigne un peu sur la mobilité et la position. Si une personnalité standard existait, elle aurait les paramètres suivants :

Personnalité standard

PawnValue=100
KnightValue=310
BishopValue=320
RookValue=500
QueenValue=1000
Positional=100
Kingsafety=100
Passed=100
Mobility=100
Blunder=0
Speed=100

Voyons ces personnalités en détail (les variations par rapport à la valeur standard sont signalées et commentées en gras)


NagaSkaki

La personnalité par défaut est la plus forte : entre 2200 et 2300 Elo. Son style est assez défensif et prudent.


PawnValue=100
KnightValue=310
BishopValue=320
RookValue=500
QueenValue=1000
Positional=120 ; +20 (jeu solide)
Kingsafety=100
Passed=80 ; -20 (marqueur défensif)
Mobility=100
Blunder=0
Speed=100


Zara

Personnalité fortement positionnelle mais mobile, à peine moins forte que NagaSkaki, uniquement en raison d'un petit blunder de 50 points. Économe de ses pions, kiffe ses tours.


PawnValue=120 ; +20 (marqueur positionnel)
KnightValue=280 ; -30 (n'apprécie pas les cavaliers)
BishopValue=350 ; +20 (aime bien les fous mais...
RookValue=600 ; +100 (... préfère encore les tours)
QueenValue=950 ; -50 (relatif désintérêt pour la reine)
Positional=140 ; +40 (jeu fortement positionnel)
Kingsafety=120 ; +20
Passed=80 ; -20 (marqueur défensif)
Mobility=120 ; +20 (jeu positionnel mais restant mobile)
Blunder=50 ; +50 (fait une gaffe de temps en temps)
Speed=100


Peter Damn

Joueur tactique et mobile qui se signale par un relatif désintérêt pour la solidité de sa position et par de nombreux marqueurs d'attaquant. Ce joueur agressif conserve un bon niveau de force : autour de 2100 Elo voire un peu plus.


PawnValue=100  
KnightValue=300 ; -10 (conforme avec un peu peu positionnel)
BishopValue=350 ; +30 (marqueur d'attaquant)
RookValue=550 ; +50 (marqueur d'attaquant)
QueenValue=1200 ; +200 (marqueur d'attaquant)
Positional=40 ; -60 (désintérêt pour la qualité de la position)
Kingsafety=250 ; +150 (marqueur d'attaquant)
Passed=120 ; +20 (marqueur d'attaquant)
Mobility=180 ; +80 (jeu très mobile)
Blunder=200 ; +200 (fait une grosse gaffe de temps à autres)
Speed=30 ; -70 (joueur de parties blitz)


Joan

Bonne joueuse défensive et positionnelle mais qui commet parfois de sérieuses gaffes. Force comprise entre 2000 et 2100 Elo.


PawnValue=110 ; +10 (marqueur positionnel)
KnightValue=350 ; +40 (marqueur positionnel)
BishopValue=350 ; +30 (goût renforcé pour les fous)
RookValue=500
QueenValue=920 ; -80 (cohérent avec un jeu défensif)
Positional=160 ; +60 (jeu fortement positionnel)
Kingsafety=40 ; -60 (marqueur positionnel...)
Passed=140 ; +40 (...mais grande attention aux pions passés)
Mobility=80 ; -20 (jeu plutôt lent d'un joueur défensif)
Blunder=200 ; +200 (commet pas mal de gaffes)
Speed=120 ; +20 (joueur de parties longues)


Néo

Neo est une personnalité assez déséquilibrée, voire contradictoire : hyper-positionnelle mais négligeant ses pions ; trop économe en revanche de ses pièces mineures. Donne une valeur beaucoup trop élevée à sa reine. Cela fait qu'avec un blunder à zéro, il peine à dépasser les 2000 Elo.


PawnValue=20 ; -80 (valeur trop faible des pions)
KnightValue=350 ; +40
BishopValue=350 ; +30
RookValue=550 ; +50
QueenValue=1500 ; +500 (surévaluation manifeste)
Positional=200 ; +100 (jeu fortement positionnel)
Kingsafety=600 ; +500 (valeur manifestement trop élevée)
Passed=300 ; +200 (attention névrotique aux pions passés)
Mobility=160 ; +60 (jeu assez mobile)
Blunder=0
Speed=60 ; -40 (joueur de parties rapide)


Raspoutin

Joueur peu matérialiste, sauf en ce qui concerne ses pions, à qui il attribue une valeur très élevée. Un marqueur positionnel qui n'est pas confirmé par un Positional modeste (80), un Kingsafety très élevé (250) et un Passed marqué (120), signes plutôt d'une personnalité attaquante. Fait de grosses gaffes. Force à peine supérieure à 2000 Elo.


PawnValue=150 ; +50 (kiffe ses pions)
KnightValue=300 ; -10
BishopValue=300 ; -20
RookValue=520 ; +20
QueenValue=900 ; -100 (forte décote de la reine)
Positional=80 ; -20 (jeu peu positionnel)
Kingsafety=250 ; +150 (marqueur offensif)
Passed=120 ; +20 (marqueur offensif)
Mobility=90 ; -10 (jeu lent)
Blunder=300 ; +300
Speed=90 ; -10


Claire

Joueuse bourrée de défauts et de force inférieure à 1900 Elo. Elle accorde une valeur délirante aux pions mais n'est pas pour autant une joueuse positionnelle (positional à 80). Peu mobile mais obnubilée par la promotion de ses pions.  


PawnValue=300 ; +200 (valeur délirante)
KnightValue=300 ; -10
BishopValue=280 ; -40
RookValue=520 ; +20
QueenValue=900 ; -100
Positional=80 ; -20 (jeu modestement positionnel)
Kingsafety=120 ; +20
Passed=300 ; +200 (obsession pour la promotion des pions)
Mobility=-50 ; -50 (avance lentement)
Blunder=200 ; +200
Speed=100


Dave le téméraire

Joueur offensif et très mobile, très peu économe de ses pions. Aime les cavaliers et sa reine. Il peine à dépasser la force de 1800 Elo mais cela est d'abord à un paramètre speed fixé à zéro.


PawnValue=20 ; -80 (marqueur offensif… et excessif)
KnightValue=350 ; +40 (goût particulier pour les cavaliers)
BishopValue=320
RookValue=500
QueenValue=1100 ; +100 (marqueur offensif)
Positional=100 ; jeu équilibré
Kingsafety=300 ; +200 (marqueur offensif)
Passed=200 ; +100 (marqueur offensif)
Mobility=300 ; +200 (grande mobilité)
Blunder=300 ; +300 (gaffeur)
Speed=0 ; -100


Dr Felix

Joueur peu matérialiste, faisant peu de cas de ses pièces mineures et même de sa reine mais développant un style hyper-positionnel et extrêmement économe de ses pions - notamment en raison d'une véritable obsession pour leur promotion.  Dr Félix est mauvais joueur : à peine 1600 Elo.


PawnValue=300 ; +200 (jeu hyper-positionnel)
KnightValue=300 ; -10 (faible matérialisme)
BishopValue=300 ; -20 (faible matérialisme)
RookValue=300 ; -200 (faible matérialisme)
QueenValue=300 ; -700 (faible matérialisme, désintérêt extrême pour la reine)
Positional=-500 ; +400 (jeu hyper-positionnel)
Kingsafety=-300 ; +200 (tropisme anti-roi)
Passed=900 ; +800 (obsession pour la promotion)
Mobility=400 ; +300 (extrême mobilité)
Blunder=800 ; +800 (jeu très gaffeur)
Speed=10 ; -90 (joueur de bullet)


Miss Molly

Miss Molly n'a découvert que récemment les échecs et ça se voit.  Son jeu est incohérent et ne vaut la peine d'être commenté.


PawnValue=300 ; +200
KnightValue=600 ; +290
BishopValue=320
RookValue=300 ; -200
QueenValue=400 ; -600
Positional=-50 ; -50
Kingsafety=60 ; -40
Passed=-50 ; -50
Mobility=-200 ; +100
Blunder=500 ; +500
Speed=0 ; -100


Gestion des bibliothèques

NagaSkaki a inauguré un système de bibliothèque d'ouvertures ingénieux en dotant son moteur d'une bibliothèque guide au format PGN (et donc facilement éditable) et d'une bibliothèque principale qui prend le relais lorsque la première est épuisée. La bibliothèque guide peut être éditée et modifiée pour s'adapter à un style de jeu ou pour ne comporter qu'un certain type d'ouvertures.


Créer sa propre bibliothèque guide

La bibliothèque guide se trouve à la racine du dossier du programme et s'appelle "StartBook.png". Elle est de petite taille (1 Ko) et ne contient que quelques ouvertures courantes et efficaces, notées sous la classique forme  algébrique :

  e4 e5 Nf3 Nc6 Bb5
  e4 e5 Nf3 Nc6 Bc4
  e4 c5 Nf3 Nc6 d4 cxd4 Nxd4
  d4 d5 c4 e6
  d4 d5 c4 c6
  c4 e5
  e4 e5 Nf3 f6? Nxe5
  Nf3 d5 d4 Nf6
  Nc3 e5 e4 Nf6

Dans la seconde partie sont indiquées des ouvertures que le moteur ne doit pas jouer mais auxquelles il devra répondre d'une certaine façon si l'adversaire la joue. Par exemple :

  b4? d5
  e3? e5
  e3? d5
  d3? e5
  d3? d5
  a3? e5

Les coups ne devant pas être joués sont suivis d'un point d'interrogation. Le ou les coups suivants indiquent comment le moteur doit répondre si l'adversaire joue cette ouverture.

Les fichiers PGN sont éditables avec le bloc-note de Windows ou n'importe quel éditeur de textes. On peut donc les modifier facilement ou même créer une tout autre bibliothèque, par exemple avec des ouvertures de flanc. Dans un but pédagogique, on peut aussi forcer le moteur à ne jouer que les variantes d'une même ouverture.
L'auteur indique que la bibliothèque guide doit rester petite et il conseille de ne pas l'alourdir au delà de 2000 coups.

Pour ceux qui voudraient muscler la bibliothèque guide ou en créer une autre, plus spécialisée, le site Chess-Poster.com a établi une liste des principales ouvertures sous trois formes :

Texte Word - Liste alphabétique d'environ 2500 ouvertures
Pgn - 2300 ouvertures environ
ECO code - toutes les ouvertures du classement ECO au format txt.

Il suffira de puiser dans l'un de ses trois documents les bibliothèques dont vous avez besoin.

NOUVEAU

Voir aussi "Nouvelles bibliothèques d'ouvertures pour NagaSkaki". Vous trouverez sur cette page des précisions sur la création de bibliothèques guides, quelques bibliothèques à télécharger et une méthode  pour en créer de nouvelles...


Bibliothèque principale à apprentissage

Lorsque le moteur a épuisé les coups de la bibliothèque guide, la bibliothèque principale prend le relais. Appelée "NSBook.lib", elle évolue au fur et à mesure que vous accumulez des parties. NagaSkaki possède en effet un système d'auto-apprentissage qui permet d'optimiser peu à peu la bibliothèque. Dans les parties futures, le moteur jouera plus fréquemment les ouvertures qui ont obtenu un pourcentage de victoires élevé et moins fréquemment les ouvertures avec un faible pourcentage de victoires.
La bibliothèque NSBook n'est pas éditable.


Utiliser le moteur dans une autre interface ?


Compatible avec le protocole de communication Winboard, le moteur de NagaSkaki pourra être utilisé dans n'importe quelle interface acceptant ce protocole : Winboard, Arena, Crafty Chess Interface… Il suffit de guider l'interface lors de l'installation vers le fichier "NagaSkaki.exe".  On y perd beaucoup en souplesse d'utilisation. Le moteur est bien intégré dans son interface et le protocole Winboard, très ancien, est moins performant que l'UCI. Il gère moins bien les réglages de force et ne permet pas par exemple l'affichage d'un menu de configuration depuis l'interface. Pour tout changement, y compris de personnalité, il faudra éditer manuellement le fichier "NagaSkaki.ini" (voir plus haut)... Sauf usage particulier, le moteur et son interface habituelle feront un couple plus efficace.


Méthode d'installation

Si toutefois vous avez vraiment besoin d'utiliser le moteur dans une autre interface, par exemple Arena pour tester deux personnalités, lancez NagaSkaki et commencez à faire tous les réglages, notamment le choix de la personnalité et la taille de la table de hachage ; puis fermez le programme après avoir sauvegardé les modifications. Faites une copie du dossier de Nagaskaki dans le dossier "Engines" d'Arena (vous pouvez supprimer le répertoire "sounds" et à l'intérieur du répertoires "images" tous les répertoires de pièces et d'échiquiers. Par contre vous devez garder le répertoire "personalities" et son contenu).  
A noter : créez de nouvelles personnalités ne sera possible que depuis NagaSkaki (à moins d'éditer manuellement le fichier "NSpersonalities.ini").

Installez le moteur dans Arena : menu "Modules" > "Installer nouveau module" et allez chercher le fichier "NagaSkaki.exe". L'interface reconnaitra le protocole Winboard. Le moteur sera prêt à fonctionner avec les paramètres contenu dans le fichier d'initialisation.

Au cas où vous voudriez changer quelque chose, vous pouvez afficher et modifier le fichier de configuration depuis Arena : menu "Modules" > "Module 1" et "Configurer" (ou Ctrl+1). Tous les paramètres ne sont pas utiles. Ceux que vous pouvez régler :
HashSize=n (indiquer la taille "n" de la table de hachage en Mo)
Ponder=0 (pondération désactivée) ou 1  (activée)
OpeningBook=0 (ne pas utilier la bibliothèque interne) ou 1 (utiliser la bibliothèque interne). Notez qu'Arena vous permet de sélectionner l'une de ses propres biblothèques.
UseHash=1 (utiliser la table de hachage) ou 0 (ne pas l'utiliser).
ShowThink=1 (afficher la réflexion du moteur) ou 0 (ne pas l'afficher).
EnableLearning=1 (processus d'apprentissage des ouvertures actif) ou 0 (non-actif).
EnableResigning=1 (abandon possible) ou 0  (impossible).

Personality=joueur (remplacer "joueur" par le nom de la personnalité que vous souhaitez voir jouer, en faisant bien attention de l'orthographier correctement).

Les réglages de temps ne fonctionnent pas ; ce sont les réglages d'Arena qui vont primer. Mais il ne sera plus possible de régler le temps de réflexion du moteur en seconde, comme presque toujours avec les moteurs Winboard.
A noter : si vous avez fait des modifications sur le fichier d'initialisation de NagaSkaki, n'oubliez pas de redémarrer le moteur pour que les nouveaux réglages soient pris en compte : menu "Modules" > "Module 1" et "Démarrage" (ou Shift+F11).

Rob Robinson, mars 2021

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();