Moteurs de conseil et d'analyse - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Moteurs

Meilleurs moteurs de conseil et d'analyse







Un très bon moteur d'analyse est d'abord un moteur très fort, si possible de 3000 Elo ou plus. Il faut aussi également qu'il soit équilibré, c'est à dire en pratique qu'il possède une bonne connaissance de la position, même si le style du moteur est offensif. Ce n'est pas le cas de nombre de moteurs qui, tout en étant très forts, présentent un déséquilibre important au profit des compétences tactiques. Ils jouent comme des machines et si leur jeu n'est pas lisible, leurs analyses ne le seront pas non plus. Dans une configuration classique et connue, on sera parfois considérablement étonné par les propositions de coups de certains de ces moteurs.
Cidessous une courte liste de moteurs qui constituent des références en matière de conseil et d'analyse. J'ai renoncé à faire un classement, qui serait trop arbitraire.




Komodo Dragon

Force : 3520 (Dragon 3.2) / 3440 Elo (version Dragon 1, gratuite)

Jeu positionnel

Komodo est un moteur commercial mais une version ancienne et toujours offerte gratuitement. Au moment où j'actualise ces lignes, c'est la première version Dragon qui est offerte. Komodo, puis Dragon caracolent depuis plusieurs années en tête des moteurs les plus forts. Il présente un jeu assez peu offensif, évoquant un peu Magnus Cralsen. Komodo n'est pas celui qui va explorer le plus en profondeur, loin de là, mais il fait preuve d'une connaissance des configurations positionnelles vraiment stupéfiante ; raison pour laquelle je pense que c'est le meilleur moteur pour le conseil et l'analyse. Même si l'on doit se contenter de la version gratuite la plus récente.
A noter : Komodo a été acheté par Chess.com, qui s'en sert pour l'analyse et pour créer des bots dotés de personnalités et de niveaux de force différents.


Stockfish

Force : 3550 Elo

Jeu tactique-offensif.

Stockfish est depuis de nombreuses années le plus fort moteur du monde. C'est aussi le plus équilibré des moteurs tactiques, ce qui fait de lui un bon moteur d'analyse. Son jeu est très offensif, à la manière de Garry Kasparov, mais il a été aussi beaucoup enrichi en connaissance positionnelle. Comme c'est un gratuit est que la dernière version affiche environ 150 Elo de plus que Dragon by Komodo premier du nom, il est pratiquement à égalité avec le saurien.
A noter : le site de jeu en ligne Lichess a choisi Stockfish comme moteur d'analyse.


Arasan

Force : 3450 Elo
Jeu tactique-offensif

Programme historique a plus d'un titre, Arasan est un vieux moteur (première édition en 1994) qui ne cesse de rajeunir. Son auteur, Jon Dart, n'a jamais arrêté de le faire évoluer et il reste parmis les meilleurs et les plus forts des engine non commerciaux actuels. Son beau jeu offensif en fera un moteur d'analyse et de conseil des plus intéressants.


Slow Chess Blitz

Force : 3450
Jeu équilibré

Slow Chess Blitz est un moteur optimisé pour les parties rapides et blitz. En 5 secondes d'analyse par coup, il fera déjà du très bon travail. Il est aussi très bon en parties lentes et son mode de fonctionnement s'appuie sur le calcul brut autant que sur la connaissance de la position. C'est donc un moteur équilibré, autre garantie d'une bonne analyse.  


Naum

Force : 3090 Elo
Jeu positionnel


Je n'ai découvert que récemment ce moteur, qui a un style de jeu fortement positionnel. Il est moins fort que Komodo mais possède lui aussi une science de la position très étendue. Ce fut en particulier l'un des premiers moteurs à maitriser les configurations de "forteresse de pions", avec lesquelles des moteurs plus puissants et plus modernes puvent encore avoir du mal.
Vous ne trouverez pas d'article sur ce moteur ici, car il n'est pas dans ma sélection,  Je réparerai probablement cet oubli un jour ou l'autre. En attendant,  vous pourrez le trouver dans la liste de téléchargement du site Comuputer-Chess.
La distribution propose trois versions Windows (32 bits, 64 bits standard, 64 bits amélioré), une version Linux et deux versions pour Pocket PC. L'installation dans Arena ou Lucas Chess ne pose aucun problème particulier.



Du bon usage des modules d'analyse

Ne soyons pas trop paresseux et soumettons d'abord les parties à analyser à la sagacité de nos propres cerveaux. Et n'attendons pas tout des modules d'analyse. Ils ne vous expliqueront jamais pourquoi telle ou telle évaluation arrive en tête de leurs suggestions et ce sera parfois difficile à découvrir. Par contre, ils souligneront facilement et avec fiabilité les coups pour lesquels vous avez commis de lourdes erreurs.

Pour l'analyse de l'ouverture, les bases de données d'ouvertures, qui pour une position donnée vous indiqueront les coups joués par les grands maitres humains dans plusieurs millions de parties, seront généralement plus pertinentes.

Sachez enfin que les modules d'analyse en ligne de Lichess, Chess24 ou Chess.com passent trop peu de temps sur chaque coup pour offrir une analyse très fine. Ce sont de bons outils, mais il ne faut pas trop leur en demander.


Les meilleurs modules d'analyse et de conseil

Un moteur tout seul ne sais pas faire grand chose à part réfléchir à une partie d'échecs. Les meilleures interfaces, payantes ou gratuites, proposent toutes un module d'analyse et de conseil pour exploiter les capacités des moteurs dans ce domaine. Vous trouverez sur Echecs et Informatiques plusieurs pages ou sections complétant cette introduction en détaillant le fonctionnement de quelques modules performants :

Modules d'analyses : généralités (article du glossaire technique)
Le module d'analyse de Lucas Chess (mode d'emploi détaillé)
Le module d'analyse de Scid vs Pc (mode d'emploi détaillé)
Le module d'analyse de Lichess

Le mode "analyse" de Crafty Chess Interface


Rob Robinson (page mise à jour en octobre 2023).

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();