Le blog d'échecs & informatique - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

L'heure des voeux

Publié par Rob dans Autre · 31/12/2021 19:54:11
Tags: 2022voeux

Plus que quelques heures avant 2022. Je profite d'une petite pause avant de partir faire la fête avec des amis pour souhaiter une bonne année 2022 à tous mes lecteurs, qu'ils soient occasionnels ou réguliers.



Je profite aussi de l'occasion pour faire un autre vœu, un seul : que les animateurs de club cessent de regarder les outils informatiques avec dédain. Et puisqu'ils sont là, ces fameux outils, et qu'ils n'y peuvent rien, qu'ils apprennent au moins à les utiliser. Les connaissant bien moi-même, je sais ce qu'ils ont apporté de négatif, notamment en haute compétition. Je connais leurs limites et les travers qu'ils peuvent entraîner. Mais je sais aussi ce qu'ils peuvent apporter de bon. Les programmes, les moteurs, les sites de jeux en ligne ne remplaceront jamais les formateurs humains. Mais ces derniers doivent comprendre le parti qu'ils peuvent en tirer dans leurs activités de pédagogue. Pour l'instant c'est un défi qui, sauf rares exceptions, n'est pas relevé. Ça commence à bouger un peu mais on est loin du compte. Les échecs ont attiré ces deux dernières années de nouveaux utilisateurs en grand nombre. Or, dans leur grande majorité, ces nouveaux venus négligent les clubs pour se précipiter sur les sites de jeux en ligne. L'offre numérique, très riche, risque de ringardiser les clubs. La numérisation de l'activité humaine guette les échecs comme tous les autres secteurs de la société. Selon moi, les clubs doivent faire des efforts d'adaptation, sans quoi une grande partie du public finira par leur échapper.

Quoi qu'il en soit, je suis là pour les aider. J'ai passé plusieurs jours il y a deux ans à recenser les clubs de France et je leur ai envoyé à chacun un message, en précisant bien que je n'ai rien à vendre, seulement à donner. Je n'ai reçu en tout et pour tout qu'une seule réponse. Tous mes autres messages sont tombés dans le vide. Mais mon offre tient toujours.
Bonne soirée festive en attendant minuit.


Rob Rob




Les variantes d'échecs : le dossier s'étoffe

Publié par Rob dans Variantes · 20/12/2021 22:47:25
Tags: joclysmirfchessvrivalvariantes

Dans une première version, centrée sur l'interface ChessV spécialisée dans les variantes d'échecs, j'avais examiné une série de variantes assez couramment pratiquées. Mais depuis le sujet s'est beaucoup étoffé. J'ai rajouté à la sélection de programmes Rival Chess, qui permet de jouer au Shatranj, à Kinglet et à Sel-Take. Puis j'ai découvert Smirf Fullchess, un logiciel qui met en œuvre un moteur capable de jouer à un très bon niveau aux variantes sur échiquier standard 8x8 et sur échiquier 10x8. Ce qui m'a permis de rajouter à la liste des variantes explorées la Capablanca et bon nombre de variantes proches, parfois beaucoup plus anciennes.



Enfin j'ai découvert Jocly, un ensemble d'outils de création de jeux de plateau doté d'un moteur générique de force très modéré mais capable de s'adapter à un grand nombre de jeux. Jocly a permis la création d'une cinquantaine de variantes, certaines vraiment exotiques.
Le sujet ne sera jamais clos, car l'univers des variantes d'échecs est véritablement foisonnant. Il y aura donc forcément un jour ou l'autre une troisième édition du chapitre "variantes", sur le site Echecs & Informatique. En attendant, je livre la seconde, déjà bien approfondie.

Les titres du chapitre :

Les variantes du jeu d'échecs : 37 variantes détaillées
ChessV : six moteurs différents lui permettent de jouer à plus d'une centaine de variantes.
Rival Chess : petit programme jouant aux échecs mais aussi au shatranj (et à deux autres variantes), l'ancêtre des échecs modernes, pratiqué dès le sixième siècle, en Perse.
Smirf Fullchess : toutes les variantes (ou presque) sur échiquiers 8x8 et 10x8.
Jocly : 50 variantes sous forme d'applets jouables depuis un navigateur internet quelconque.




Rodent IV, le livre : bientôt disponible ?

Publié par Rob dans Documentation · 28/11/2021 09:59:48
Tags: rodent

On me demande de temps en temps où en est le livre sur Rodent IV. En effet, il a pris beaucoup de retard. Je croyais l'avoir terminé mais la création des derniers profils de grands maîtres (Short, Vachier-Lagrave, Euwe) m'ont apporté une expérience supplémentaire qui m'a poussé à faire quelques petites corrections.
D'autre part, Fabien Sauser, qui m'a aidé à développer le profil Max Euwe, m'a suggéré une idée très intéressante : automatiser l'interface Arena pour accueillir Rodent IV avec toutes ses personnalités de grands maîtres déjà installées et prêtes à être utilisées.  Ce ne sera pas pour tout de suite car cela suppose l'accord des développeurs d'Arena, de Rodent IV et éventuellement des créateurs de certaines personnalités. Et c'est aussi encore beaucoup de travail.



En revanche, j'ai réalisé qu'il manquait un chapitre au livre : celui qui indique comment créer un moteur Rodent totalement autonome avec la même personnalité déclinée en plusieurs niveaux de force. J'ai tenté le coup avec la personnalité Euwe, qui semble fonctionner avec huit level et un jeu complet de bibliothèques guide et principales pour s'adapter à ces profils de force variable. Il me reste à tester afin de vérifier que la force obtenue correspond aux attentes et à terminer la rédaction du nouveau chapitre.
J'ai l'intention aussi de publier également dans le livre les profils commentés de personnalités dont je suis l'auteur ou le co-auteur : Kortchnoï, Short, Vachier-Lagrave et Euwe, à coup sûr, mais peut-être aussi, si le livre ne prend pas trop de volume, mes versions d'Anderssen, Capablanca, Topalov et Larsen.
Comme tous cela est déjà disponible et ne demande qu'un peu de travail d'adaptation, je pense que "Rodent IV, moteur plastique, humain, programmable" sera bientôt en vente. Je ne voudrais pas trop m'avancer cette fois, mais je dirais en début d'année 2022.
Par contre, il n'y aura qu'une version papier. Exit la version ebook, désolé pour ceux qui l'ont déjà réservée. Et je vais re-maquetter la couverture, qui me semble assez moche à présent.





The Kilobyte's Gambit, amazing CGA-like game

Publié par Rob dans Jeu d'échecs · 10/11/2021 11:04:13
Tags: Kilobyte'sGambitDos/CGA

Au milieu des années 80, j'avais un Oric Atmos, qui disposait de 8 couleurs en basse résolution. Je n'ai jamais eu de PC à cette époque mais j'ai eu l'occasion de voir tourner quelques jeux sur ces machines que nous méprisions souverainement. Les PC de l'époque étaient gros, lourds, chers, peu performants et très peu joueurs. On les trouvait rarement à la maison mais partout dans les entreprises. Il a fallu attendre 1984 et la carte graphique CGA pour avoir enfin quatre couleurs sur un PC et échapper aux vilains écrans monochromes verts ou ambres.




Il faut bien le dire, aujourd'hui, lorsque j'explore la réserve de jeux abandonware, dès que je vois les fameuses 4 couleurs CGA, je passe vite à un autre jeu. Trop vieux, trop moche !
Pourtant c'est avec un certain plaisir à coup sûr nostalgique que j'ai fait une partie d'échecs avec The Kilobyte's Gambit, logiciel exécutable dans une page WEB mimant les vieux jeux Dos/CGA du PC des années 80.

Autre point remarquable de cet objet volontairement rétro, son moteur :  Atomchess, ne pèse que 1024 octets de code JavaScript. Malgré ce poids plume, il est conforme à la règle du jeu, y compris pour le roque et la prise en passant, et son niveau de force est, dit-on, supérieur à 1200 Elo. Une compacité assez remarquable.

Voir l'article sur "The Kilobyte's Gambit" ?




Max Euwe pour Rodent IV

Publié par Rob dans Grands maitres · 5/11/2021 15:35:08
Tags: EuweRodent

Max Euwe est certainement l'un des champions du monde d'échecs les moins connus, non sans raison. S'il a remporté le titre suprême, en 1935, c'est davantage grâce à la défaillance provisoire d'Alekhine qu'à la force de son jeu. Euwe a toujours refusé de devenir professionnel et s'il a joué au plus niveau durant plusieurs décennies, il a probablement manqué de la préparation qui lui aurait permis de se maintenir durablement au sommet.  Il n'en reste pas moins que son style de jeu simple, clair et méthodique a produit de belles parties, parfois illuminées de surprenantes fulgurances. Car si Euwe était un joueur plutôt sage et prudent, il était aussi capable de faire preuve d'agressivité. Il lui arrivait de se lancer dans des positions déséquilibrées dont il finissait généralement par s'extraire gagnant, grâce à un sens tactique aigu et une bonne capacité de calcul.



C'est ce Euwe là que Fabien Sauser, l'un de mes lecteurs Suisse, aime particulièrement. Dans un mail, il a déploré l'absence d'une personnalité Euwe pour Rodent IV. Je n'avais pas du tout l'intention de travailler sur un profil Euwe, mais l'existence de la simulation de Chessmaster me fournissant une bonne base de départ pour réaliser un profil grossier, j'ai proposé à Fabien, pour son usage personnel, une ébauche de simulation du  joueur hollandais. N'ayant aucune intention de me lancer dans la longue phase de tests indispensable à la validation d'un profil, c'est Fabien qui s'en est chargé. Il a demandé à Lucas Chess des rapports d'analyse détaillés pour un grand nombre de parties du vrai Euwe, avec Stockfish puis Komodo comme moteur d'analyse. Les résultats ont confirmé un jeu assez équilibré entre tactique et position, défense et attaque, mais avec une propension à l'échange assez élevée.

Puis il a fait jouer l'Euwe simulé contre Cheese et Arasan. Les résultats obtenus collaient assez bien, sauf sur la disposition à l'échange, qui était beaucoup trop élevée. C'est un problème que j'ai de manière récurrente sur les profils Rodent IV, qui est dû en partie à la force trop élevée du moteur. Rodent étant capable de calculer beaucoup plus profondément que le vrai Euwe (ou tout autre joueur d'aujourd'hui), il trouve plus facilement des lignes de jeu gagnantes et peu importe si cela suppose des sacrifices de pièces qu'Euwe n'aurait sûrement pas accepté. En faisant jouer le moteur à un niveau de force comparable à celui du GMI hollandais, on se rapproche du style déterminé par le profil. De fait, lorsque Fabien à fait jouer l'Euwe simulé en le limitant à 2650 (ou 2530) Elo, la propension à l'échange est revenue dans les normes recherchées.

A la recherche de points à affiner, Fabien a étudié de près le jeu de Euwe et a même lu l'un de ses livres les plus connus afin de trouver un trait typiquement caractéristique, sans succès. Euwe était un joueur sans facétie et sans marotte, jouant de manière posée un jeu guidé davantage par la science et la méthode que par tout autre chose.
Pour finir, et pour la première fois, nous avons obtenu un profil qui semblait juste d'emblée. Il y a bien eu une version 2, mais nous sommes finalement revenus à la première version, au vu des résultats.

Voir : Max Euwe pour Rodent IV





Anciens articles
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();